Publications

RAMSES 2012

Rapport Annuel Mondial sur le Système Economique et les Stratégies de l’Ifri, Dunod, septembre 2011

Sous la direction de Thierry de Montbrial et Philippe Moreau Defarges

Version révisée d’une communication à l’Académie des sciences morales et politiques, le 28 février 2011.

Lorsque, dans les années 1978 et 1979, je jetais les fondations de l’Institut français des relations internationales (Ifri), seuls quelques initiés connaissaient en France le vocable think tank et avaient une idée au moins approximative de ce qu’il recouvrait. Ce vocable est devenu à la mode mais ne fait encore l’objet d’aucune définition consensuelle. On le traduit généralement en français par laboratoire d’idées.

Texte révisé d’une intervention au colloque « La vie et l’œuvre de Maurice Allais », à l’École des Mines de Paris, le 31 mai 2011

Je suis de ceux parmi nous aujourd’hui qui ont eu Maurice Allais comme professeur à l’École des Mines. C’était en 1966-1967. Ses anciens élèves se souviennent de la salle de cours, revêtue de panneaux muraux truffés d’équations. Il avait un collaborateur, Monsieur Berthier (à l’époque, on ignorait les prénoms). M. Berthier était son homme à tout faire. Il disposait les tableaux, que le professeur commentait au fur et à mesure. C’est M. Berthier qui, le 29 juin 1992 en début d’après midi, me téléphona pour m’informer d’une voix sinistre que je venais d’être élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques…

RAMSES 2011

Rapport Annuel Mondial sur le Système Economique et les Stratégies de l’Ifri, Dunod, septembre 2010

Sous la direction de Thierry de Montbrial et Philippe Moreau Defarges

Réflexions autour de la première grande crise du XXIe siècle. Discours prononcé à l’occasion de la réception de Thierry de Montbrial à l’Académie royale des sciences économiques et financières de Barcelone, 18 mars 2010.

Il est banal de dire que la crise financière et économique globale qui a éclaté en 2007 avec l’effondrement du marché hypothécaire des subprimes aux États-Unis est sans précédent, et qu’elle n’est seconde en ampleur que par rapport à la Grande Dépression des années 1930.

RAMSES 2010

Rapport Annuel Mondial sur le Système Economique et les Stratégies de l’Ifri, Dunod, septembre 2009

Sous la direction de Thierry de Montbrial et Philippe Moreau Defarges

Thierry de Montbrial - Leçon finale à l'école polytechnique

Leçon finale » donnée par l’auteur à l’amphithéâtre Henri-Poincaré de l’École polytechnique, le 7 mai 2009

Pendant les années où j’ai été professeur dans cette maison, j’ai enseigné deux disciplines : l’économie entre 1969 et 1995, puis, jusqu’en 2008, la « géopolitique » ou plus précisément la stratégie et les relations internationales. Je pense qu’il y a continuité entre les deux disciplines. Si je me suis intéressé très tôt à l’économie, c’est pour une raison que j’ai partagée avec mon maître Maurice Allais, prix Nobel de science économique en 1988 : il faut utiliser l’intelligence humaine pour tenter d’éviter les malheurs collectifs.

Texte publié dans Michel Rocard et Nicole Gnesetto (dir.), Notre Europe, Paris, Robert Laffont, 2008

Les relations transatlantiques ont été façonnées par un double héritage : celui de l’expérience individuelle de chaque pays européen avec le Nouveau Monde et celui de la guerre froide. Il en résulte une double série d’histoires et de représentations géopolitiques qui interfèrent, de sorte qu’au début du XXIe siècle, la diversité caractéristique de la culture de l’Union européenne (UE) se projette inéluctablement dans ses relations avec les États-Unis. Ainsi les États-Unis nous divisent-ils dans un double sens. D’une part, parce que nous sommes divisés entre nous vis-à-vis d’eux.

RAMSES 2009

Rapport Annuel Mondial sur le Système Economique et les Stratégies de l’Ifri, Dunod, septembre 2008

Sous la direction de Thierry de Montbrial et Philippe Moreau Defarges

Discours à l’occasion de l’installation de S.A.R. le Prince El-Hassan Bin Talal de Jordanie à l’Académie des sciences morales et politiques le 16 juin 2008

En accueillant Votre Altesse Royale en son sein, notre compagnie a voulu rendre hommage à un homme d’État ; à un penseur de la politique, chercheur inlassable de solutions constructives et respectueuses des droits fondamentaux de l’homme ; à un humaniste, convaincu de la complémentarité des civilisations ; à une figure majeure d’un islam modéré et moderne.