Publications

Rapport préparé par Karl Kaiser,Winston Lord et David Watt (Forschungsinstitut der Deutschen Gesellschaft für Auswärtige Politik/Council on Foreign Relations/RIIA) Publié simultanément en français (par l’Ifri) et en allemand, (par Forschungsinstitut der Deutschen Gesellschaft für Auswärtige Politik) ; Traduit dans de nombreuses autres langues

L'énergie : le compte à rebours

Texte rédigé en juillet 1977. Les références entre parenthèses se rapportent à l’édition originale des Mémoires de Jean Monnet, Paris, Fayard, 1976

Jean Monnet fut assurément un homme exceptionnel. D’abord par l’intensité de sa motivation. Il n’avait qu’une idée à la fois et possédait, selon l’expression de Marcel Bleustein-Blanchet, la « rage de convaincre ». Il ne paraissait jamais saisi par le doute, jamais entravé par l’« angoisse métaphysique ». Il était de la race de ceux qui détiennent la vérité et l’énoncent avec solennité. Il évoquait la statue du Commandeur. Un peu comme Jacques Rueff. Monnet raconte (p. 610-611) qu’un de ses amis américains avait coutume de dire : « Il n’y a que deux catégories d’hommes : ceux qui veulent être quelqu’un et ceux qui veulent faire quelque chose. » Il appartenait à la deuxième catégorie.

Le désordre économique mondial
Essais d'économie parétienne
Economie théorique