Histoire de mon temps

Académie Roumaine, Fondation nationale pour les Sciences et les Arts, Bucarest, 2018, 1729 pages

Ce volume, qui fait suite à l’ouvrage La Pensée et l’Action, publié en 2015, comprend deux parties. La première, Mémoire du temps présent, a été publiée initialement en 1996. Dans cette partie l’auteur démonte les ressorts de la politique internationale au XXe siècle. Trois questions essentielles et interdépendantes sous-tendent ce travail : le monde court-il le risque d’un conflit majeur ? le sous-développement est-il une fatalité ? l’homme est-il un apprenti sorcier en train de perdre le contrôle des forces qu’il a déchaînées par le « progrès » de la science et de la technologie ?

La seconde partie du livre, Perspectives, nous fait revivre l’évolution du monde depuis la désagrégation des régimes du pacte de Varsovie. Chaque édition du Ramses, ouvrage prospectif de référence de l’Ifri depuis 1981, commence par les Perspectives de Thierry de Montbrial. L’auteur procède à une périodicité annuelle à un tour d’horizon planétaire et retrace les problématiques de la situation internationale de l’année en cours.

C’est un travail d’un genre nouveau, intermédiaire entre l’écrit pour éclairer l’action immédiate et l’approche historique plus distanciée. Tout l’intérêt de cette démarche consiste à restituer l’incertitude, sans le voile de connaissance de l’avenir du passé. L’auteur ne se limite pas à saisir les événements et leurs articulations, mais il montre en temps réel comment la manière même de voir les problèmes du monde a évolué au cours d’une période de transformation accélérée.

“ Thierry de Montbrial aborde l’histoire de son temps et expose sans les dissimuler ses instruments d’analyse. il ne se prend pas pour un historien professionnel. Ce qu’il ambitionne, c’est d’incarner un nouveau genre d’historien, celui qui tut en participant à l’histoire de son temps soumet son récit à une réflexion qui met en œuvre d’autres disciplines intellectuelles, à commencer par l’économie (la théorie économique) pour finir avec la politologie et la philosophie de la civilisation et de la culture. Thierry de Montbrial se considère un think tanker, cette nouvelle catégorie d’analystes (les historiens réflexifs) qui visent à influencer les acteurs de l’histoire. Cette influence suppose, certes, d’être à même de disséquer la complexité d’un événement historique dont il convient d’identifier les origines et d’évaluer l’impact présent, mais aussi, dans un deuxième temps, de prévoir les conséquences dans un avenir plus ou moins proche. Opération d’autant plus difficile qu’elle se heurte au scepticisme de ceux qui doutent de notre capacité à percer l’avenir.” Eugen Simion

Cet ouvrage sera dédicacé le 7 novembre 2018 à l’Ifri lors de la conférence « L’expérience des relations internationales » (de Thierry de Montbrial et Hubert Vedrine)