Conférences

Université Saint Clément d’Ohrid de Sofia lors d’une cérémonie solennelle dans l’aula magna de l’université, 2017

Intervention lors du colloque de la Fondation ResPublica « Vers la fin de la globalisation, mythe ou réalité ? Quelle stratégie pour la France ? » le 6 mars 2017

Conférence à l'Ifri avec Peter Altmaier, Thierry de Montbrial

Le 30 novembre 2016 à l’Ifri

World Policy Conference WPC 2016, Doha, November 20-22 -

Discours de clôture de la 9° édition de la World Policy Conference qui s’est tenue du 20 au 22 novembre 2016 à Doha

World Policy Conference WPC 2016, Doha, November 20-22 -

Discours d’ouverture de la 9° édition de la World Policy Conference qui s’est tenue du 20 au 22 novembre 2016 à Doha

Ifri présentation Pamses 2016

Conférence de présentation du RAMSES 2017 le 6 octobre 2016 à l’Ifri
Débat avec Eric Chol (directeur de la rédaction de Courrier international) sur le thème « La Mondialisation malheureuse »

Ifri conférence de Thierry de Montbrial

Conférence de Thierry de Montbrial à l’Institut français des relations internationales (Ifri) le 30 juin 2016

Discours prononcé lors de l’Assemblée générale de l’Ifri du 1er juin 2016

Petit-déjeuner débat, organisé par le Mouvement Ethic le 13 avril 2016, et animé par Sophie de Menthon et Audrey Pulvar.

Conférence à l’Académie royale de Belgique suivie du débat avec la journaliste Béatrice Delvaux le 7 mars 2016

Communication à l’Académie des sciences morales et politiques, le 16 juin 2014

La réflexion sur la notion de « prévoir » s’impose en raison de malentendus dont la racine commune est la naïveté qui caractérise la plupart des discours sur l’avenir. On l’a bien vu, typiquement, à la suite des événements de l’hiver 2010-2011, curieusement qualifiés de « printemps arabe », qui – à partir d’un incident quelque part en Tunisie – ont provoqué la chute de Ben Ali puis celle de Hosni Moubarak en Égypte, et mis en mouvement d’autres forces, comme en Libye ou en Syrie. Que n’a-t-on entendu, alors, sur « l’incompétence des diplomates » ou sur la cécité des prévisionnistes !