Conférences

Conférence à l’Académie royale de Belgique suivie du débat avec la journaliste Béatrice Delvaux le 7 mars 2016

Communication à l’Académie des sciences morales et politiques, le 16 juin 2014

La réflexion sur la notion de « prévoir » s’impose en raison de malentendus dont la racine commune est la naïveté qui caractérise la plupart des discours sur l’avenir. On l’a bien vu, typiquement, à la suite des événements de l’hiver 2010-2011, curieusement qualifiés de « printemps arabe », qui – à partir d’un incident quelque part en Tunisie – ont provoqué la chute de Ben Ali puis celle de Hosni Moubarak en Égypte, et mis en mouvement d’autres forces, comme en Libye ou en Syrie. Que n’a-t-on entendu, alors, sur « l’incompétence des diplomates » ou sur la cécité des prévisionnistes !

Discours de réception de Mario Monti à l’Académie des sciences morales et politiques, Paris, le 5 mai 2014
Vous êtes italo-européen. Vous êtes italien. Vous êtes lombard. Vous êtes économiste. Vous êtes un universitaire avec ce que cela suppose d’esprit critique et d’indépendance. Vous êtes un Européen ouvert sur le monde.

Conférence-débat dans le cadre des Lundis de l’IHedn le 31 mars 2014

Discours au Conseil des Relations Internationales de Montréal, 2014

Gala « Ome Intre Oameni » à Bucharest

France-Amériques C’est en partenariat avec le « Berkeley Club » de France que France-Amériques a eu le plaisir d’accueillir le 25 avril dernier M. Thierry de Montbrial, Président de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI), pour une présentation de son dernier livre « Journal de Russie, 1977 – 2012 ». Lire le texte intégral (format pdf)  

Thierry de Montbrial - Leçon finale à l'école polytechnique

Leçon finale » donnée par l’auteur à l’amphithéâtre Henri-Poincaré de l’École polytechnique, le 7 mai 2009

Pendant les années où j’ai été professeur dans cette maison, j’ai enseigné deux disciplines : l’économie entre 1969 et 1995, puis, jusqu’en 2008, la « géopolitique » ou plus précisément la stratégie et les relations internationales. Je pense qu’il y a continuité entre les deux disciplines. Si je me suis intéressé très tôt à l’économie, c’est pour une raison que j’ai partagée avec mon maître Maurice Allais, prix Nobel de science économique en 1988 : il faut utiliser l’intelligence humaine pour tenter d’éviter les malheurs collectifs.

Discours à l’occasion de l’installation de S.A.R. le Prince El-Hassan Bin Talal de Jordanie à l’Académie des sciences morales et politiques le 16 juin 2008

En accueillant Votre Altesse Royale en son sein, notre compagnie a voulu rendre hommage à un homme d’État ; à un penseur de la politique, chercheur inlassable de solutions constructives et respectueuses des droits fondamentaux de l’homme ; à un humaniste, convaincu de la complémentarité des civilisations ; à une figure majeure d’un islam modéré et moderne.

Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), musée des Arts et Métiers, Paris Présentation du cours

Discours de Thierry de Montbrial, Monaco Parler de Raymond Barre aujourd’hui n’est pas aisé. La presse a largement rappelé sa carrière. Je voudrais plutôt livrer quelques éléments un peu plus personnels sur l’homme, cette personnalité tout à fait hors du commun, que j’ai eu la chance de rencontrer en 1974, il y a 33 ans, […]

L’occasion de cette rencontre est donc la parution du livre Il est nécessaire d’espérer pour entreprendre par Thierry de Montbrial Lire le texte intégral (format pdf)