Textes

Les Perspectives rédigées en juillet 2017 en introduction du Rapport annuel de l’Ifri le Ramses 2018

Présentation de la 9° édition de la World Policy Conférence s’est tenue du 20 au 22 novembre 2016 à Doha

World Policy Conference WPC 2016, Doha, November 20-22 -

Discours d’ouverture de la 9° édition de la World Policy Conference qui s’est tenue du 20 au 22 novembre 2016 à Doha

Les Perspectives rédigées en juillet 2016 en introduction du Rapport annuel de l’Ifri le Ramses 2017

Les Perspectives rédigées en juillet 2015 en introduction du Rapport annuel de l’Ifri le Ramses 2016

Les Perspectives rédigées en juillet 2014 en introduction du Rapport annuel de l’Ifri le Ramses 2015

Ifri

Article paru dans le débat le 27 août 2014, par Thierry de Montbrial et Thomas Gomart

En France, parler de think tanks s’apparenterait à de « l’import/export intellectuel », dans la mesure où la circulation internationale des idées serait le lieu de diverses formes de nationalisme et d’impérialisme . Importé des États-Unis, le terme ne fait aujourd’hui l’objet d’aucune définition consensuelle. En dépit d’un effet de mode, les think tanks restent méconnus dans notre pays. À Washington, ils sont des acteurs à part entière de la vie publique et plongent leurs racines dans cette vitalité associative qui faisait dire à Alexis de Tocqueville :

Communication à l’Académie des sciences morales et politiques, le 16 juin 2014

La réflexion sur la notion de « prévoir » s’impose en raison de malentendus dont la racine commune est la naïveté qui caractérise la plupart des discours sur l’avenir. On l’a bien vu, typiquement, à la suite des événements de l’hiver 2010-2011, curieusement qualifiés de « printemps arabe », qui – à partir d’un incident quelque part en Tunisie – ont provoqué la chute de Ben Ali puis celle de Hosni Moubarak en Égypte, et mis en mouvement d’autres forces, comme en Libye ou en Syrie. Que n’a-t-on entendu, alors, sur « l’incompétence des diplomates » ou sur la cécité des prévisionnistes !